Les Moulins à eau de Coye

Les Moulins à eau de Coye

Le moulin des bois

A l'entrée de Coye sur la RD 1018 venant de Lamorlaye.
Le moulin du château de Coye

Entrons dans Coye en longeant la Thève par la rue de Luzarches. Nous arrivons au lieu dit "Pont de la rivière du bas" ou pont de la Thève. Endroit charmant, qui résonne encore des hennissements des chevaux venant boire à l'abreuvoir, du bruit de leurs sabots sur les pavés et du martèlement des battoirs des laveuses.

Trois lavoirs existaient autrefois à cet endroit, l'un couvert sur la rive droite (toujours existant), les deux autres en plein air sur les rives droites et gauche, à l'aplomb d'un vieux mur possédant une ouverture semi-circulaire sur la Thève d'où s'écoule l'eau de la rivière après être passée, suivant les époques, dans les aubes d'une roue hydraulique ou plus récemment dans celles d'une petite turbine installée dans le domaine du château de Coye.

Le moulin de la loge de Viarmes

En prenant la route des étangs, nous arrivons à l'étang de la Loge de Viarmes et au moulin du même nom actuellement appelé Château de la Reine Blanche.

Fascicule N°5 des dossiers de La Sylve "Coye et ses moulins à eau" par Jean Prieux